Les municipalités riveraines du lac Mégantic s'unissent pour la santé du lac

Les municipalités riveraines du lac Mégantic s'unissent pour la santé du lac

Mercredi 5 mai 2021

C'est avec une grande fierté que les municipalités de Frontenac, Lac-Mégantic, Marston et Piopolis annoncent un investissement de 338 000 $ pour la protection du lac Mégantic contre les plantes exotiques envahissantes.

 

Cette mobilisation sans précédent est issue d'un comité intermunicipal, formé des municipalités riveraines, né à la suite de la découverte du myriophylle à épi dans le lac Mégantic en juillet 2018. L'objectif premier du comité est de permettre à tous, incluant les générations futures, de profiter pleinement d'un lac en santé.

Le projet a été autorisé par les 4 conseils municipaux lundi et mardi lors de leur séance publique respective. Les équipes municipales ont travaillé d'arrache-pied dans les derniers mois pour atteindre l'objectif souhaité : développer un projet fonctionnel, innovant et structurant permettant le lavage des embarcations à l'une ou l'autre des stations de nettoyage, de même que l'ouverture de l'une ou l'autre des barrières d'accès au lac, et ce, sans l'aide de personnel sur les différents sites. « Selon nos informations, il s'agirait d'une première au Québec, un système intelligent qui pourrait inspirer d'autres municipalités éventuellement », précise Julie Morin, Mairesse de Lac-Mégantic.

Au cours des prochaines semaines, les stations de nettoyage pour les embarcations nautiques seront mises en fonction, l'une située au parc riverain Sachs-Mercier de Frontenac et les deux autres à proximité du rond-point de Nantes. Lors de cette première phase d'implantation et de la mise en service des équipements, le lavage sera gratuit pour tous les plaisanciers. Le lavage deviendra obligatoire et sera payant à partir du printemps 2022 pour les embarcations motorisées. «Nous privilégions une période d'appropriation et de transition pour favoriser l'acceptabilité du projet, informe Claude Roy, Maire de Marston, mais il sera opérationnel à 100% dès la saison 2022». À ce moment, les six descentes de bateaux seront munies de barrières levantes mécanisées afin de contrôler de façon uniforme l'accès au lac.

Gestion Boulet obtient le contrat de service pour la station de nettoyage du rond-point au montant de 25 869,37 $ taxes incluses par année, pour une période de 10 ans. Pour la fourniture de bornes multiservices et barrières mécaniques pour descente de bateaux et logiciel de contrôle, les municipalités ont accepté la plus basse soumission conforme, soit celle d'Orbility Canada au montant de 175 348,37$ taxes incluses. Les plans d'ingénierie pour l'installation des guérites seront complétés par la firme EXP au montant de 18 166 $. Toutes les sommes investies dans le projet global sont payées à parts égales par les quatre municipalités.

« Situées de façon stratégique à l'opposée l'une de l'autre, les stations de nettoyage seront accessibles pour les citoyens de toutes les municipalités entourant le lac, de même que pour les visiteurs provenant de tous les secteurs » précise Gaby Gendron, Maire de Frontenac. Des panneaux de signalisation seront ajoutés dans les prochaines semaines pour bien diriger les usagers.

Rappelons que depuis 2 ans, les 4 municipalités riveraines du lac Mégantic agissent et investissent de manière concertée dans une mobilisation sans précédent pour la protection du lac : lutte contre le myriophylle à épi (caractérisation, achat d'équipements permanents, arrachage annuel, pause de toiles, etc.); collaboration avec les différents partenaires du milieu, dont l'APLM, la MRC du Granit et le COBARIC (Outils de communication, installations de bouées, formations de sentinelles, projet de remise en état et conservation de l'habitat du lac Mégantic et de son bassin versant); sécurité sur le lac : augmentation à chaque année des heures de présence policière, en collaboration avec la Sureté du Québec; présence de cadets policiers prévue pour 2021; embauche d'une chargée de projet, Marie-Christine Picard, pour soutenir l'ensemble des actions du comité.

« Il y a beaucoup à faire pour mettre en valeur et protéger un plan d'eau, et cette responsabilité est partagée. Individuellement chaque citoyen et visiteur doit faire sa part, et collectivement nous pouvons aussi agir. C'est ce que nous avons choisi de faire il y a deux ans, et ça porte fruit », conclut Peter Manning, Maire de Piopolis et Président du comité intermunicipal « Municipalités riveraines du lac Mégantic, unies pour la santé du lac ».

À court terme, une vaste campagne d'information et de sensibilisation sera déployée afin d'assurer le succès de la phase d'implantation du système. Au fil des mois, les riverains, les citoyens, les locataires des espaces aux marinas ainsi que les visiteurs de la région de Mégantic seront informés du fonctionnement et des bonnes pratiques à adopter pour contribuer au succès du projet, de même qu'au maintien de la santé du lac.

 

 

Sur la photo : Marcel Pépin, conseiller municipal et représentant de Frontenac; Peter Manning, Maire de Piopolis; Claude Roy, Maire de Marston; Marie-Christine Picard, chargée de projet et Julie Morin, Mairesse de Lac-Mégantic. Absents sur la photo : Emmanuelle Fredette, directrice générale de Piopolis et Marc-André Bédard, directeur adjoint Service récréatif, culture et vie active de Lac-Mégantic