Découvrir Piopolis

Piopolis

« C’est où ça Piopolis? » nous demande-t-on souvent. Eh Non!, ce n’est pas en Grèce malgré les racines grecques du nom (la ville du pape).  C’est en Estrie, sur la rive du lac Mégantic. Nous aimons notre village, le plus beau du Québec, principalement parce que les gens y sont chaleureux et actifs, les paysages grandioses et l’histoire surprenante.

 

Une nature omniprésente :

 

Nature PiopolisNature PiopolisNature PiopolisNature PiopolisNature PiopolisNature Piopolis

PIOPOLIS , NOTRE FIERTÉ !!!

Piopolis

Les Piopolissois(es) prennent plaisir à partager l’histoire peu banale  du village : les zouaves, les maisons nomades, la tour à feu, les transports sur le lac hiver comme été, l’ermite…

Découverte de notre ville à la suite d'un reportage dédié aux Zouaves Pontificaux.

http://www.histoiresoubliees.ca/article/les-zouaves-pontificaux

Petit historique

À leur retour d’Italie, des Canadiens-français qui s’étaient enrôlés dans le bataillon des zouaves pontificaux se virent attribuer des lots de colonisation en remerciement de leurs services. C’est ainsi que 14 zouaves fondèrent Piopolis en 1871. La paroisse fut nommée Saint-Zénon de Piopolis parce qu’au moment du départ des zouaves, Mgr Bourget leur avait remis une relique de Saint-Zénon (soldat romain, IVe siècle apr. J.-C.) afin de les protéger…avec succès semble-t-il!

histoire piopolishistoire piopolishistoire piopolis
Piopolis

Le village se trouvait à l’intersection de la route des Pionniers et du chemin du Vieux-Village.  Au début du XXe siècle,  « … Mgr Laroque prend la décision de situer le village près du lac Mégantic. L’église  était devenue désuète et il fallait la reconstruire. »  C’est donc à ce moment que débute l’épisode des maisons nomades magnifiquement raconté dans l’ouvrage de madame Annonciade Laflamme-Grenier.
 «Le village aussi est en quelque sorte nomade».

Au fil des ans, ce sont 25 maisons qui ont « migré » pour s’enraciner dans l’actuel village au voisinage de la tour à feu  qui servait à faire sécher les boyaux des pompiers. Il y avait aussi les moulins à vent et les moulins à eau…

Piopolis

L’approvisionnement en denrées au village s’est fait jusqu’en 1930 avec un « steamer », bateau de ligne à vapeur qui reliait Piopolis à la ville de Lac-Mégantic. En hiver: c’était les chevaux et traîneaux sur la glace qui faisaient le transport.Et je ne vous ai pas encore parlé de l’ermite! Pour connaître son histoire, il faudra prendre la Route des Sommets  et vous arrêter à la Halte des zouaves en plein cœur du village pour tout, tout savoir!

De la Halte des zouaves, à pied, explorez les sentiers du Clocher, allez jaser au Magasin général pour parler de la « tarte au sucre Gino Chouinard ».  En face du Magasin général, l’église ouvre ses portes tout l’été pour vous accueillir. Avant de retourner à votre automobile, amusez-vous à compter les services de proximité que nous retrouvons à Piopolis.
Qu’une population de 364 personnes soit aussi bien desservie, c’est vraiment surprenant.

magasin généralHalte des zouavesmarais

Je vous aide un peu en vous en nommant quelques-uns : un comptoir libre service Desjardins, un poste d’essence, les quais, la marina, le camping, la plage, le bureau de poste, les restaurants, les nombreux chalets de qualité à louer … que demander de plus lorsque nous savons que tout cela se situe dans un environnement  naturel grandiose : montagnes, lac, fermes, prairies, érablières, animaux sauvages …  

piopolispiopolis

Le « Scotch Cap »surveille le marécage de la tête du lac, les monts Mégantic et Gosford  (les plus élevés au sud du Saint-Laurent) s’échangent  les levés et les couchers de soleil que les amateurs de voile prennent plaisir à contempler.

Nous avons aussi un festival de musique.
Les musiciens qui fréquentent le Festival Saint-Zénon-de-Piopolis depuis 15 ans, comme Oliver Jones, Marc Hervieux, Alain Lefèvre, Les Violons du Roy, Florence K, IMusici, Giorgia Fumanti, Angèle Dubeau, Nathalie Choquette, Marie-Josée Lord, …    ( plus de 1000 artistes depuis 15 ans) sont unanimes à dire qu’ils veulent revenir au Festival parce qu’ils sont enthousiasmés par l’accueil chaleureux des gens, par la qualité du public et par la majesté de la nature.

festival piopolisfestival piopolisfestival piopolis

Les Piopolissois(es) sont le cœur de la beauté de ce village à la vitalité exceptionnelle. Imaginez : quatorze organismes sociocommunautaires œuvrent dans la communauté. Il faut le voir pour le croire.  Mais, attention : « S’arrêter à Piopolis, c’est vouloir y vivre. »

Traversé du Lac MéganticActivité communautaireGrand Tour cycliste autour du lac Mégantic

Deux heureux piopolissois :
Huguette Caza (photographies et montage) et Marc Beaulé (texte)

  • Séance ordinaire du Conseil municipal  le lundi 1er mai dès 19 h à l'édifice municipale.
  •  
  • Nous joindre
  •